Pour que d’autres Donna Pretta et Rizeildo puissent voir le jour : actualité du Mouvement des Sans Terres en Amérique du Sud.

Si l’histoire de Donna Pretta et Rizeildo, un couple de cotonculteurs qui vit de la culture bio-équitable, a pu être racontée ici, c’est en partie grâce à la restitution de terres agricoles aux petits paysans. Une justice que les militants du Mouvement des Sans Terres revendiquent encore aujourd’hui au péril de leur vie, à l’instar de Margarida Maria Alves, militante des environs du village de Pretta et Rizeildo, présentée à la fin de leur portrait…

Voici en partage un article du blog du MST qui relate l’actualité de ce mouvement.

C’est au cri de « que les corrompus nous rendent nos terres !» que des centaines de militant(e)s du Mouvement des Sans Terre ont occupé ce 25 juillet du nord au sud du Brésil de grandes propriétés appartenant à des ministres, des sénateurs, et directement ou à travers des prête-noms, au président de facto Michel Temer. A Rio […]

via Du Brésil au Venezuela, les mouvements paysans disent « basta ! » à la droite putschiste — mouvementsansterre

Comment filer un super coton…

Zoom sur la première fibre textile utilisée au monde : le coton. Le TADM a rendu visite à un pionnier de la cotonculture biologique à Juarez Tavora, petite ville du Nordeste au Brésil.

Recette de Dona Pretta et Rizeildo

Rizeildo Alvis Do Nascimento, 52 ans, marié à Margarida Da Sylva Alvis (surnommée Donna Pretta), 47 ans, vivent dans le hameau de la communauté Margarida Maria Alves, dans la campagne de Juarez Tavora. Parents de 4 enfants, dont deux filles qui habitent le même hameau, ils sont également grand parents de trois petits enfants. Je me souviendrai d'un accueil chaleureux et d'un foyer paisible où le voyageur comme le voisin sont les bienvenus à tous moments.

Rizeildo Alvis Do Nascimento, 52 ans, et Margarida Da Sylva Alvis (surnommée Donna Pretta), 47 ans, vivent dans le hameau de la communauté Margarida Maria Alves, dans la campagne de Juarez Tavora. Parents de 4 enfants, dont deux filles qui habitent le même hameau, ils sont également grand parents de trois petits enfants. Je me souviendrai d’un accueil chaleureux et d’un foyer paisible où le voyageur comme le voisin sont les bienvenus à tous moments… Image prise par Charlotte Joly

Lire la suite