Des CANDIDEs de la Mode* engagés pour les droits de l’enfant.

africa-2179608_1920

Photo de « rnyakim » libre de droit téléchargée sur Pixabay

En Afrique on a coutume de dire qu’un enfant qui n’est pas né appartient à la mère, et qu’une fois qu’il vient au monde, il appartient à tout le village…

Du 20 mai au 20 novembre, le village des CANDIDEs de la Mode rassemble professionnels de la mode et particuliers autour d’une loterie caritative pour la journée de l’enfant africain. La loterie a financé l’inscription à l’État Civil de 18 enfants nés en milieu carcéral. Reste aujourd’hui à présenter les lots des professionnels du textile qui ont fait de leurs métiers un village d’avenir pour une mode qui honore la conscience noire.

Lire la suite

Publicités

Quilombo Mode Candide : village nomade de créations textiles et poétiques bientôt arrimé en France.

photoKye10

Les trésors du quilombo : bracelets porte bonheur du Brésil offerts par Tudo Bom ? (PAP bio-équitable), fleurs de coton offertes par la coopérative des cotonculteurs de Bouaflé (Côte d’Ivoire), broderies de Grand-Mère et planisphère chinée aux Volets Bleus (France)… Photo : Eugène Empadu alias Kyekyeku

Envie d’essayer un des métiers de la mode (tissage, teinture, confection…)? De participer à la culture des peuples émancipés de l’esclavage? Du 15 au 20 novembre entre Bordeaux et Capbreton, bienvenue au Quilombo Mode Candide.

Lire la suite

Les vegans de Paris mettent le SMMMILE à la mode, et à mon porte cravate…

IMG_2017

Un long dimanche de grisaille, j’ai replongé dans mes vieilles habitudes d’acheteuse amoureuse… en mode SMMMILE- Vegan Pop Festival. Au menu une cravate de la mer qui tue, des gaufres de liège 100% vegan, un cours de cuisine plus vrai que Cyril Lignac en boubou dans ma cuisine et du militantisme pour la sauvegarde de la pêche artisanale (chez les vegans aussi on sait garder l’esprit ouvert…).

Lire la suite

United Souls : le 14 juillet-à-porter chaque jour.

Aimé Césaire, Rosa Parks, Simone de Beauvoir : trois occasions de porter une touche de civisme universel façon United Souls, en vente à Bayonne une veille de fête nationale…

20170713_202229.jpg

Le 14 Juillet, jour de fête nationale en France, on peut suivre un défilé militaire et admirer un spectaculaire feu d’artifice. En vendant des t-shirts, j’ai trouvé une autre manière de célébrer le jour où le peuple français abolissait la monarchie de droit divin pour donner naissance à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme…
Les valeurs de ce texte fondateur de notre République, la France les partage avec le reste du Monde. T-shirt « Aimé Césaire » sur le dos, la veille du 14 juillet, j’étais à Bayonne pour vendre les t-shirts et tote bag United Souls qui commémorent l’engagement de personnalités du mouvement pour les Droits Civiques.

Lire la suite

Pour que d’autres Donna Pretta et Rizeildo puissent voir le jour : actualité du Mouvement des Sans Terres en Amérique du Sud.

Si l’histoire de Donna Pretta et Rizeildo, un couple de cotonculteurs qui vit de la culture bio-équitable, a pu être racontée ici, c’est en partie grâce à la restitution de terres agricoles aux petits paysans. Une justice que les militants du Mouvement des Sans Terres revendiquent encore aujourd’hui au péril de leur vie, à l’instar de Margarida Maria Alves, militante des environs du village de Pretta et Rizeildo, présentée à la fin de leur portrait…

Voici en partage un article du blog du MST qui relate l’actualité de ce mouvement.

C’est au cri de « que les corrompus nous rendent nos terres !» que des centaines de militant(e)s du Mouvement des Sans Terre ont occupé ce 25 juillet du nord au sud du Brésil de grandes propriétés appartenant à des ministres, des sénateurs, et directement ou à travers des prête-noms, au président de facto Michel Temer. A Rio […]

via Du Brésil au Venezuela, les mouvements paysans disent « basta ! » à la droite putschiste — mouvementsansterre

Ronde des métiers de la mode pour le droit à une identité

Dans la prison de Bouaflé, des enfants naissent et grandissent sans identité.

Le 10 juin 2017, à l’occasion de la journée de l’enfant africain initiée par l’Unicef, Moïse Glazai, soutenu par des professionnels et particuliers français et ivoiriens de la filière du textile et de l’habillement, contribuera à leur inscription à l’État Civil de Côte d’Ivoire.


IMG_0017

Le 10 juin 2017, à l’occasion de la journée de l’enfant africain, Moïse Glazai, assistant du centre social de Bouaflé annoncera aux bénéficiaires leur inscription à l’État Civil de Côte d’Ivoire. Au cours de la journée, les enfants recevront également plusieurs dons en nature ainsi que des soins contre la propagation du VIH.

Lire la suite

Vœux pour une mode solidaire à Bayonne

Pour la semaine de la solidarité internationale, événement national organisé chaque année en novembre, le Collectif CANDIDE concoctait une séance photo de mode locale et équitable avec l’aide d’An, photographe engagée pour une mode plus juste.

fb-mode-ethic

Merci à Newave Agency pour cette affiche pleine de peps!

Des Bayonnais relookés par les créateurs participants ont pris la pose à la veille des fêtes de fin d’année.

Vœux à retrouver ici… Lire la suite

Etapes d’une expo-photo de Bayonne à Capbreton.

Vue sur la côte basque depuis les hauteurs de la Rhune

Vue sur la côte basco-landaise depuis les hauteurs de la Rhune : en arrêtant le regard au fond à droite, on devine la limite entre les deux pays. Les collines vertes basques laissent place à un océan de forêt bleutée, la forêt des Landes, la plus grande d’Europe.

Pour exposer des photos de mode, il faut d’abord prendre des photos…

Pendant la quinzaine du commerce équitable 2016, le Collectif CANDIDE proposait un atelier photo-relooking avec les créateurs de mode du Printemps équitable de Bayonne. Un rendez-vous annuel organisé par Le Marché Équitable de Bayonne. Les photos étaient exposées 5 jours plus tard à Capbreton dans le restaurant Le Barrio avec Intext Capbreton.

Un itinéraire plein de rencontres entre Landes et Pays Basque…

Lire la suite

Tenue engagée exigée

Le temps d'une photo, ils ont porté des habits garants du respect des droits du travail, et sont repartis avec une fleur de coton à déposer à l'océan plus tard, pour la journée de la conscience noire. Merci à...

Le temps d’une photo, ils ont porté des habits garants du respect des droits du travail, et sont repartis avec une fleur de coton à déposer à l’océan plus tard, pour la journée de la conscience noire. Merci à tous!

Une mode engagée dans la confection locale/équitable, des festivaliers assez généreux pour offrir leur visage à cette mode… Et ça donne : des gens habillés dans le respect des droits du travail. Yes we can!

Lire la suite